Le dimanche 10 décembre 2017, suite à la projection du film Coco au Trianon, les enfants et leurs parents ont participé à une discussion philo sur la question : 

« Le passé permet-il de donner du sens au présent ? »

 

                               9D5822CC-9FDE-4D6E-BBC2-4781856C6C76

 

Synopsis : Miguel, jeune garçon mexicain et passionné de musique doit faire un choix : la musique ou sa famille… Cet ultimatum se tisse sur fond d’un passé familial douloureux et tragique. Miguel voyage donc au pays des morts, à la rencontre de ses ancêtres et de ce drame familial où tout a commencé.

 

C’est au Trianon qu’une cinquantaine de cinéphiles, enfants et parents confondus, se retrouvent après la projection du film Coco pour en découdre avec le passé… Tout ça en philo ! Voici le fil de cette discussion philosophique :

 

  1. Qu’est-ce que le passé ?

« La chose est déjà derrière nous, au sens figuré. »

« C’est quelque chose qui s’est déjà passé avant. »

« C’est une forme de temps : il y a le passé, le présent et le futur. »

« Si tu veux savoir ce qui s’est passé avant, on va voir le passé. »

« Nos papis et nos mamies peuvent nous apprendre des choses sur ce qui s’est passé avant. »

« Le passé c’est important, parce que sinon Miguel n’aurait jamais découvert que celui qu’il croyait être son grand père était un assassin. » (cf film Coco)

« Quand on n’oublie pas les personnes du passé, ils vont rester dans notre cœur. »

« Les gens du passé existent encore dans les mémoires des personnes vivantes. »

« Quand ils restent dans le cœur des vivants les morts restent des morts vivants. » (cf film Coco)

 

  1. Faut-il se souvenir du passé ?

« On peut essayer d’oublier pour ne pas souffrir. »

« Il faut s’en souvenir, parce que quand on prend un chemin qu’on n’a pas pris depuis longtemps il faut s’en souvenir. »

« Ça dépend parce qu’il y a des éléments dans le passé qui sont importants dans la vie de tous jours et d’autres pas. »

« Il y a aussi des mauvais souvenirs qu’on veut oublier, puis on voit que c’est pas si terrible et que c’est juste la vie. »

« On peut les supprimer ou les garder pour apprendre plus de choses. »

« Oui parce que notre présent est influencé par les décisions d’autrefois. »

« S’il n’y avait pas d’architecte on n’aurait pas de maison. »

« Sans la révolution française on ne serait pas en république. »

« Il y a des choses qu’on décide et il y a la destiné, par exemple nos parents n’ont pas choisi qu’on soit comme ça, même s’ils ont choisi notre prénom. »

 

  1. Faut-il prendre nos ancêtres pour modèle ? 

« Quand il y a quelqu’un qui a fait quelque chose de bien, on peut le prendre pour modèle. »

« Miguel, il a pris une guitare et une décision ! »  (cf film Coco)

« Hector en partant de sa famille, il a fait de la musique un souvenir désagréable pour la famille, donc la famille a voulu abandonner la musique et changer de vocation. »  (cf film Coco)

 

  1. Est-ce facile de comprendre le passé ?

« Non, il n’a que des petits bouts de souvenir. »

« C’est dur parce que si on n’était pas là on n’est pas sûr que ce se soit vraiment passé comme ça. »

« Parfois les familles décident de cacher des choses pour le bien des leur et c’est difficile parce que cela influence la famille. »

« Quand on voit les photos de soi bébé on se dit : ‘’C’est pas moi ça ! C’est pas moi ça ! Mais je ne m’en souviens plus !’’ »

« Non parce qu’on a d’autres choses dans la tête, on pense à ce qu’on veut faire plus tard. »

« Se servir de ses expériences passées pour tirer des leçons pour le futur. »

 

  1. Doit on trier des leçons du passé ? (Question a emporter…)

 

————————————————————————————————————–

Merci à toutes et à tous de votre présence nourrissante,

À bientôt pour de nouvelles aventures philo !

 

Publicités