Le samedi 7 avril, de 11h à 12h30, dans le cadre de la semaine de la Philosophie, les petits philosophes âgés de 6 à 12 ans ont participé à un atelier du RDV des P’tits Philosophes sur… les Larmes!

larme-1

Qu’elles soient de tristesse, de joie ou d’oignon, elles ont faites émerger de nombreuses belles idées! Ci-dessous quelques extraits:

 » Les larmes de douleur, c’est comme une pommade car ça nous soulage. » (Rayan)

« La pression est tellement forte qu’on ne peut pas s’empêcher de pleurer » (Adel)

« On pleure tout seul chez nous. Mais devant les copains, on se retient car on a peur qu’ils se moquent de nous. » (Nail)

« Des fois tu pleures et tu ne sais pas pour quelle émotion. » (Aouès)

« Quand tu grandis, tu peux petit à petit progresser pour retenir tes larmes » (Anouk)

« Si j’était militaire et que je suis devant le président, il faut s’interdire de pleurer. » (Aouès)

« Les larmes, on ne les a pas apprises, elles sont là, elles sont en nous » (Meriam)

« Dès qu’on est petit, la première chose qu’on fait, c’est de pleurer. » (Adel)

« C’est une sorte de conseil municipal dans notre tête qui décide s’il faut ou pas avoir des larmes. » (Rayan)

« Quand tu te fais mal, tu pleures avec ton corps alors que quand tu es triste, tu pleures de l’âme. » (Solveil)

A bientôt pour un prochain RDV des P’tits Philosophes!

Publicités