En mai et juin, chaque samedi matin de 11h à 12h30, la Maison de la Philo met en place le rendez-vous des p’tits philosophes.

Le samedi 12 mai 2018, ce sont huit enfants qui ont réfléchi sur la question suivante : « Faut-il avoir un grain de folie ? » Voici quelques citations issues de ces jeunes philosophes :

  • Rayan : « Quand on est fou, on est incontrôlable, on ne peut plus se contrôler, c’est plus fort que nous. »
  • Éloïse : « Si tu ne ranges pas ta chambre, alors ta maman devient folle. »
  • Myriam : « Le fou-rire c’est quand on rigole trop et qu’on a trop mal au ventre. »
  • Rayan : « La folie alcoolisée, c’est de la folie parce que c’est pas nous qui nous contrôlons, c’est l’emprise de l’alcool. »
  • Séléna : « Le monde est fou, mais on ne le voit pas. Il y a des fous, mais on ne les voit pas, ils sont dans une autre ville. »
  • Rayan : « Le monde est fou, un peu, parce que la Terre est entourée de plein d’autres planètes, qu’elle s’est placée au milieu d’une galaxie. Le monde est fou d’avoir créé des déserts, des forêts tropicales, et même des tremblements de terre. »
  • Adel : « La folie c’est pas toujours dangereux, parce qu’un 20/20 c’est fou, mais c’est pas dangereux. »
  • Anouk : « Il y a plusieurs degrés de folie. Le stade de l’étonnement. Le second degré c’est quand on contrôle moins ce qui se passe. Le troisième degré, c’est quand ça devient incontrôlable. Le quatrième degré c’est quand c’est vraiment dangereux. »
  • Naïl : « La folie c’est quand tu oublies ta voiture au parking, et tu fais vroum-vroum pour de faux. »
  • Séléna : « Si Léonard de Vinci n’avait pas de grain de folie, il n’aurait rien inventé. »
  • Aouès :  » C’est obligé d’avoir un grain de folie parce que sinon tu te sentirais triste dans la vie. »

 

Merci pour ce moment de folie… ou plutôt de philo !

La Maison de la Philo

 

 

 

Publicités