Aujourd’hui, les petits philosophes ont discuté autour d’une notion dont ils font l’expérience à chaque instant de leur vie : les EMOTIONS ! Ci-dessous le fil de leur discussion…

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Gabriel : « Une émotion c’est un peu comme des idées qu’on peut fabriquer. Il faut attendre que ça parte tout seul. »

Rayan : « C’est quelque chose qu’on ressent en soi. Une émotion est plus forte que nous, on ne peut pas la décrire. »

Yassine : « Même si on ne sent pas qu’on a une émotion, on en a toujours une. »

Séléna : «  Une émotion, c’est quelque chose qui se ressent et qu’on ne peut pas toujours contrôler. On contrôle l’émotion qu’on veut avoir mais on ne contrôle pas l’émotion qu’on a. »

Myriam : « C’est quelque chose qu’on peut ressentir à tout moment. »

 Quelles émotions les humains peuvent-ils ressentir ?

Orion : « Il y a deux grosses catégories d’émotions que les humains peuvent ressentir : la joie et la tristesse. C’est un peu le Roi et la Reine des émotions. »

Eléa : « Il y a des milliers d’émotions dont on ne peut pas avoir l’idée. On peut ressentir pleins de choses. »

Rayan : « Les émotions ce n’est pas que pour nous. On peut les attribuer aux autres. Par exemple, « Cet enfant s’assoit joyeusement sur le banc » C’est pas nous mais les autres qui ressentent l’émotion. »

Myriam : « Les différentes émotions ont différentes qualités sur la personne. Elles varient en fonction de la personne. La colère peut être petite chez une personne et grande chez une autre. »

De quoi les émotions sont-elles l’expression ?

Gabriel : « Elles expriment qu’on n’est pas tout seul et elles sont là pour pas faire n’importe quoi. »

Rayan : « Les émotions expriment ce qu’il y a dans notre tête et dans notre corps. »

Kiméa : « Quand on est joyeux, c’est la joie qu’on exprime. Quelques fois, des gens sont joyeux et peuvent changer d’émotion. Par exemple, si on lui raconte quelque chose de triste, il va ressentir de la tristesse alors que si on lui raconte quelque chose de joyeux, il va continuer à ressentir de la joie. »

Héloïse : « C’est l’expression de la vie. Au quotidien, tous les jours on ressent au moment une émotion. »

A quoi ressemblerait un monde sans émotion ?

Myriam : « ça ressemblerait à un vide car sans émotion on ne peut pas exprimer ce qu’on ressent. »

Kenzo : « Le monde ne ressemblerait à rien sans émotion. Les personnes ne pourraient pas être tristes ou joyeuses. »

Rayan : « Le monde ressemblerait à une dictature. Personne ne pense à rien, c’est maussade. Quelqu’un qui n’est ni joyeux, ni en colère, ce serait un monde neutre. »

Orion : « C’est ce qui est à peu près comme aujourd’hui mais en 10000 fois pire. Le monde ne ressemblerait à rien, on serait dans le noir, on ne pourrait rien faire. »

Héloïse : « Un monde sans émotion serait un monde robotisé. On n’aurait plus la joie de vivre. »

Eléa : « Je ne peux pas imaginer un monde sans émotion car c’est impossible. On ne pourrait pas s’exprimer. C’est un monde sans âme, comme si personne n’avait d’âme. Si on n’a pas d’âme, on n’a pas d’émotion et si on n’a pas d’émotion, on n’a pas d’âme. »

Kiméa : « Imagine quelqu’un qui frappe une autre personne et qu’elle ne réagit pas : ce serait ça un monde sans émotion. »

Whouah ! Que d’émotions à la Maison de la Philo!