Le 23 novembre 2019, les p’tits philosophes se sont réunis pour discuter sur le thème de la Vérité.

Que signifie “Dire la vérité” ?

« Dire la vérité, c’est quand on ne ment pas, on dit ce qu’on ressent. Il faut parfois garder la vérité pour soi. » Anna

« La vérité c’est quelque chose qui est vrai, qui est réel. » Polina

« Dire la vérité, c’est dire réellement ce qui s’est passé » Rayan

Plusieurs enfants disent que l’inverse de la vérité c’est le mensonge…

« La vérité, c’est quand tu dis des choses vraies, et le mensonge, c’est quand tu dis des choses fausses ». Aouès

Mais Héloïse : « Dans les livres, on ne peut pas dire que c’est la vérité. Ça peut être du fantastique. Mais ce n’est pas du mensonge. »

Yassine : « Dire la vérité, c’est quand : soit on est sûr de ce qu’on dit, soit c’est parce qu’on explique un de nos sentiments, si c’est vraiment ce qu’on ressent. Le mensonge, c’est dire des choses fausses ou imaginées. »

Est-ce que c’est parfois difficile de dire la vérité ?

« Oui, par exemple c’est difficile dans le cas où tu as cassé un vase très précieux qui vient d’Inde que tes parents t’avaient dit que si tu le cassais, tu serais privé de télé pendant un mois. » Tessa.

« C’est difficile car la personne qui la reçoit peut être blessée. » Rayan

« C ‘est difficile car on peut être puni. » Simon

« La plupart du temps, c’est difficile car des fois ça vexe quelqu’un, ça peut rendre triste. » Héloïse

« Il faut dire la vérité vite. Pas le lendemain matin. » Mattia

« Oui, si on attend, on peut avoir des soucis. » Polina

« On peut avoir une plus grande punition. » Clara

« On peut ne pas vouloir dire la vérité pour ne pas avoir d’histoires. Et aussi, si on dit la vérité quand les gens sont en colère, ils risquent de l’être encore plus ou de ne pas nous croire. Si on le dit quand les gens sont joyeux, ils risquent de se fâcher. »

Doit-on toujours dire la vérité ?

Activité en petits groupes : les enfants piochent une situation (parmi 5) qui pourrait arriver à un(e) ami(e).

Ils réfléchissent à la question : est-ce que nous dirions la vérité à notre ami(e) si ce cas se présentait et pourquoi ?

  • Situation 1 : à une amie qui a acheté un nouveau pull qui ne lui va pas du tout. Est-ce que vous lui dites la vérité ?

– « C’est mieux de lui dire la vérité car elle a du temps pour échanger le pull »

– « Si elle a l’air de l’aimer on ne lui dit pas car cela va la rendre triste. »

  • Situation 2 : à un ami dont le chat va mourir et qui ne le sait pas.

– Non, car on ne peut rien faire.

– Oui, car il pourra se préparer à sa mort et profiter de chaque instant.

  • Situation 3 : à un ami dont on a appris que le grand-père avait fait de la prison alors que lui ne le sait pas.

– « Oui, si on lui dit, on peut aussi l’aider, le rassurer. »

  • Situation 4 : à un ami qui est très heureux de ses nouvelles baskets, dites vous que vous avez vu une émission qui indiquait qu’elles avaient été fabriquées par des enfants ?

– « Oui, car comme ça il n’en achètera plus et les enfants ne travailleront plus. »

  • Situation 5 : à une amie dont quelqu’un d’autre a mal parlé, est-ce que vous lui dites la vérité ?

– Oui, car c’est mon amie. Je lui dis la vérité. 

– Non, car cela va lui faire de la peine. »

Fin de la discussion sur le devoir de dire la vérité :

« Parfois, on est obligé de dire la vérité pour sauver la vie d’une personne. Par exemple, si un copain a fugué, il faut le dire, car c’est dangereux. »

Nous avons terminé en présentant E. Kant pour qui « dire la vérité » est un impératif moral. Pour lui, une société repose sur la sincérité qui unit ses membres.

Mais nous avons trouvé des situations, historiques notamment, où on peut avoir le devoir de mentir pour protéger quelqu’un en danger.

Bravo à tous pour ce bel atelier !