Ce dernier samedi matin, les P’tits Philosophes se sont intéressé à un phénomène particulier et pleinement d’actualité : être connu.

Comme souvent, ils ont commencé par se demander ce que signifiait « être connu » :

« Être connu c’est quand tout le monde te connaît, ou presque, on te copie, on s’inspire de toi » Pauline

« Il y a deux types d’“être connu“, il y a être populaire et quand certaines personnes te connaissent. » Yassine

« Être connu c’est que tu es populaire, on sait qui tu es, mais on ne t’aime pas forcément. Le deuxième sens d’être connu c’est quand des personnes te connaissent très bien, tu es connu de tes amis par exemple. » Anna

« Quand on est populaire, on est connu pour notre célébrité, ce qu’on fait, mais on ne connait pas notre caractère, notre façon de faire, notre vie. » Maïa

 

Les p’tits philosophes en sont alors venus à distinguer deux façons de connaître quelqu’un. D’une part, la connaissance de quelqu’un de célèbre, une connaissance limitée à ce que fait la personne, ce pourquoi elle est célèbre. Dans ce cas, « les autres ne savent pas qui on est en réalité » affirmait Tim. D’autre part, la connaissance de quelqu’un, qui est celle que l’on retrouve dans l’amitié, une connaissance de la personne elle-même, et pas seulement de ce qu’elle fait. Maïa, Anna et Colin se sont accordés pour dire qu’elle avait plus de valeur pour eux que la célébrité.

 

Les apprentis philosophes ont alors recherché les différentes raisons pour lesquelles on pouvait être connu : inventer de grandes choses pour le monde, avoir fait de bonnes actions, ou de mauvaises, avoir relevé un exploit, avoir un talent (la voix, le jeu d’acteur de quelqu’un), ou même désormais par l’utilisation de réseaux sociaux.

 

Ils se sont alors demandé pour quelles raisons on pouvait vouloir être connu.

« On peut vouloir être connu pour le plaisir, pour faire parler ses idées ou pour avoir des avantages. » Pauline

« On peut vouloir être connu par rapport à un manque d’attention ou parce qu’un veut attirer l’attention sur nous » Maïa

« On peut vouloir être connu pour montrer nos talents ou défendre les droits de certaines personnes » Héloïse

« Pour avoir de l’argent, pour le plaisir ou par l’obligation de soi-même » Mia

 

Ils ont alors interrogé le présupposé de la question et se sont demandé si on voulait tous être connu. Ils ont alors affirmé qu’on pouvait être connu sans le vouloir et aussi sans le savoir, parce qu’on pouvait « ne pas vouloir être connu et faire quelque chose qui nous rende connu quand même » affirmait Pacôme, ou bien on pouvait agir et être vu par d’autres qui vont nous rendre connu sans qu’on le sache, expliquait Pauline.

En indiquant toutes les conséquences que pouvait avoir le fait d’être connu ; le manque de vie privée, la limitation de nos libertés, l’addiction au fait d’être connu, les p’tits philosophes ont affirmé qu’on avait surtout de nombreuses raisons de ne pas vouloir être connu.

Enfin, ils ont fini par une petite activité au cours de laquelle chacun d’eux disposait d’une étoile du « Walk of Fame », le célèbre trottoir hollywoodien, et pouvait la transformer au gré de son imagination, en réfléchissant à la raison pour laquelle il aimerait être connu.

20200307_123247

Merci les P’tits Philosophes de nous avoir permis de connaître vos idées !