Recherche

Maison de la Philo φ Romainville

Au fil des idées : la vie de la pensée, dans une ville philosophe !

Catégorie

Paroles d’enfants

Le rendez-vous des p’tits philosophes : « Les passions sont-elles plus fortes que nous ? »

En mai et juin, chaque samedi matin de 11h à 12h30, la Maison de la Philo met en place le Rendez-vous des P’tits Philosophes.

Le samedi 26 mai 2018, les enfants se sont penchés sur la question : « Les passions sont-elles plus fortes que nous ? » Voici ce qu’ils en pensent :

  • « Le dégoût, par exemple tu n’aimes pas un truc à manger, et ça te dégoûte. Avec la passion tu craches tout et tu casses ton assiette. » (Myriam, 8 ans)
  • « Pour cet exemple ma raison [opposée à ma passion], elle m’aurait dit de dire « J’aime pas trop ». » (Séléna, 8 ans)
  • « C’est quand on rigole tellement qu’on n’arrive plus à s’arrêter. La raison me dit de m’arrêter, et la passion me dit « Continue ! Continue ! ». » (Séléna, 8 ans)
  • « Ce matin j’ai renversé mon bol parce que j’étais content de venir à la Maison de la Philo, ça c’était par passion ! » (Émilio, 9 ans)
  • « Si on n’écoutait que nos passions, on mangerait au Mac-do tout le temps. » (Émilio, 9 ans)
  • « La vie de monsieur Raison serait parfaite parce qu’il réfléchirait tout le temps. » (Myriam, 8 ans)
  • « Monsieur Raison il deviendrait fou parce qu’il réfléchirait tout le temps. » (Aouès, 7 ans)
  • « Il y a des fois où on peut contrôler nos émotions et des fois où elles sont plus fortes que nous. » (Aouès, 7 ans)

 

Quelle question passionnante !

Bonne semaine à vous,

La Maison de la Philo

Publicités

Le rendez-vous des p’tits philosophes : « Faut-il avoir un grain de folie ? »

En mai et juin, chaque samedi matin de 11h à 12h30, la Maison de la Philo met en place le rendez-vous des p’tits philosophes.

Le samedi 12 mai 2018, ce sont huit enfants qui ont réfléchi sur la question suivante : « Faut-il avoir un grain de folie ? » Voici quelques citations issues de ces jeunes philosophes :

  • Rayan : « Quand on est fou, on est incontrôlable, on ne peut plus se contrôler, c’est plus fort que nous. »
  • Éloïse : « Si tu ne ranges pas ta chambre, alors ta maman devient folle. »
  • Myriam : « Le fou-rire c’est quand on rigole trop et qu’on a trop mal au ventre. »
  • Rayan : « La folie alcoolisée, c’est de la folie parce que c’est pas nous qui nous contrôlons, c’est l’emprise de l’alcool. »
  • Séléna : « Le monde est fou, mais on ne le voit pas. Il y a des fous, mais on ne les voit pas, ils sont dans une autre ville. »
  • Rayan : « Le monde est fou, un peu, parce que la Terre est entourée de plein d’autres planètes, qu’elle s’est placée au milieu d’une galaxie. Le monde est fou d’avoir créé des déserts, des forêts tropicales, et même des tremblements de terre. »
  • Adel : « La folie c’est pas toujours dangereux, parce qu’un 20/20 c’est fou, mais c’est pas dangereux. »
  • Anouk : « Il y a plusieurs degrés de folie. Le stade de l’étonnement. Le second degré c’est quand on contrôle moins ce qui se passe. Le troisième degré, c’est quand ça devient incontrôlable. Le quatrième degré c’est quand c’est vraiment dangereux. »
  • Naïl : « La folie c’est quand tu oublies ta voiture au parking, et tu fais vroum-vroum pour de faux. »
  • Séléna : « Si Léonard de Vinci n’avait pas de grain de folie, il n’aurait rien inventé. »
  • Aouès :  » C’est obligé d’avoir un grain de folie parce que sinon tu te sentirais triste dans la vie. »

 

Merci pour ce moment de folie… ou plutôt de philo !

La Maison de la Philo

 

 

 

Le rendez-vous des p’tits philosophes : « la curiosité est-elle un vilain défaut ? »

En mai et juin, chaque samedi matin de 11h à 12h30, la Maison de la Philo met en place le rendez-vous des p’tits philosophes.

Le samedi 5 mai 2018, les enfants se sont penchés sur la question : « La curiosité est-elle un vilain défaut ? » Voici ce qu’ils en pensent :

  • Rayan : « La curiosité c’est de l’espionnage. Pour pas se faire repérer on se cache pour espionner les autres. »
  • Adel :  » C’est quand on veut savoir ce qu’il y a dans une boîte et qu’on doit pas l’ouvrir. »
  • Naïl : « On veut connaître les choses qui sont cachées. »
  • Myriam : « C’est quand on se pose plein de questions. »
  • Myriam : « On est curieux pour savoir des choses, pour connaître des choses. Mais quand on veut trop savoir, ça peut être mal. »
  • Adel : « On n’est pas tous curieux. En philosophie, on est curieux pour aller plus loin. »
  • Ken : « On est curieux pour trouver des réponses à nos questions. La curiosité ça dépend des personnes. À chaque journée, il y a toujours un moment où on est curieux. »
  • Rayan : « Sans curiosité, on n’apprendrait rien, on resterait comme on est. On a besoin d’être curieux. »
  • Ken : « La curiosité est un vilain défaut. C’est bien, ça peut sauver des vies. Mais il y a des effets secondaires : quand on fait une infraction dans une maison, c’est un vilain défaut. »

 

Si vous n’êtes jamais venus à la Maison de la Philo, venez satisfaire votre curiosité !

À bientôt, en philo,

La Maison de la Philo

 

Qu’est-ce que la Philosophie ?

Ce matin, à la Maison de la Philo, les élèves d’une classe de CE1 de l’école Cachin reviennent après deux semaines de vacances. Pour se rafraîchir la mémoire, la première question est tout simplement : « Qu’est-ce que la Philosophie ? »

  • « C’est un endroit où on se réunit, on se pose des questions, et on écoute les autres. »
  • « C’est un univers magique où il y a plein de mots. À la maison de la philo, il y a des mots en l’air où tu peux former des phrases philo. »
  •   » En Philosophie on s’écoute, on parle, on fait marcher son imagination. Je suis d’accord avec Lucas, on fait marcher son univers pour créer des phrases, on doit attraper les mots et notre cerveau il imagine des trucs. »
  • « Moi je ne suis pas d’accord avec Lucas et Anna parce que la philosophie c’est pas des mots qui volent en l’air. En philosophie on n’attrape pas tous les mots, on prend quelques mots et on fait des liens entre eux. »

Les deux derniers mois s’annoncent plein de belles perspectives philosophiques !

Bonne journée à vous,

La Maison de la Philo

Rendez-vous des P’tits Philosophes du 7 avril 2018: « Qu’est-ce qu’une larme? »

Le samedi 7 avril, de 11h à 12h30, dans le cadre de la semaine de la Philosophie, les petits philosophes âgés de 6 à 12 ans ont participé à un atelier du RDV des P’tits Philosophes sur… les Larmes!

larme-1

Qu’elles soient de tristesse, de joie ou d’oignon, elles ont faites émerger de nombreuses belles idées! Ci-dessous quelques extraits:

 » Les larmes de douleur, c’est comme une pommade car ça nous soulage. » (Rayan)

« La pression est tellement forte qu’on ne peut pas s’empêcher de pleurer » (Adel)

« On pleure tout seul chez nous. Mais devant les copains, on se retient car on a peur qu’ils se moquent de nous. » (Nail)

« Des fois tu pleures et tu ne sais pas pour quelle émotion. » (Aouès)

« Quand tu grandis, tu peux petit à petit progresser pour retenir tes larmes » (Anouk)

« Si j’était militaire et que je suis devant le président, il faut s’interdire de pleurer. » (Aouès)

« Les larmes, on ne les a pas apprises, elles sont là, elles sont en nous » (Meriam)

« Dès qu’on est petit, la première chose qu’on fait, c’est de pleurer. » (Adel)

« C’est une sorte de conseil municipal dans notre tête qui décide s’il faut ou pas avoir des larmes. » (Rayan)

« Quand tu te fais mal, tu pleures avec ton corps alors que quand tu es triste, tu pleures de l’âme. » (Solveil)

A bientôt pour un prochain RDV des P’tits Philosophes!

Rendez-vous des P’tits Philosophes du 31 Mars 2018: « En quoi consiste la fierté? »

Le samedi 31 Mars, de 11h à 12h30, un groupe d’enfants de 7 à 12 ans a bénéficié d’un atelier à la Maison de la Philo sur… la Fierté!

IMG_0039

Voici quelques belles paroles de nos chers enfants philosophes:

« La fierté, ça sert à faire quelque chose et à la refaire…. c’est pour se motiver! »

« La fierté c’est une émotion de joie quand on a réussi à faire quelque chose de bien. »

« Quand on est fier, on a besoin de le dire, ça sort tout seul. »

« Parfois quand on est trop fier, on risque d’écraser tout le monde. »

« Etre fier, c’est affirmatif, alors qu’être prétentieux, c’est dans le négatif: on est méchant quelque part et on peut faire du mal aux autres. »

« Quand on est prétentieux, on se sent un peu plus évolué que les autres et que les autres ne sont pas à la page. »

« Etre prétentieux c’est quand on se croit plus fort que tout le monde alors que dans la fierté on est simplement content. »

En tout cas, à la Maison de la Philo, c’est toujours avec une immense fierté que nous récoltons toutes ces belles idées!

A bientôt pour un nouveau Rendez-vous des P’tits Philosophes!

Pardonner ?

Ce samedi 24 mars 2018, sept enfants sont venus philosopher à la Maison de la Philo, accompagnés de deux mamans, sur le thème du pardon. Voici quelques belles paroles que nous sommes ravis de vous partager :

  • « Je m’excuse, on tourne la page, on oublie tout ce qui s’est passé et on passe à autre chose. » Rayan.
  • « C’est quelque chose qu’on accorde, qu’on demande, on se libère d’une culpabilité. » Gaëlle.
  • « On peut pardonner ou pas selon son humeur. » Rayan.
  • « C’est courageux de dire pardon car on avoue qu’on a fait du mal ». Anouk.
  • « Il faut que le pardon soit vraiment sincère ». Séléna.
  • « C’est 50% oublié, et 50% pas oublié, car ça restera un souvenir. » Rayan.
  • « On oublie les choses moins importantes et pas très graves. » Aouès.
  • « On est libéré d’un poids, on n’a plus la culpabilité quand on demande ». Solveil.
  • « Quand tu pardonnes, tu te sens libéré de la méchanceté. » Anouk.
  • « Ça soulage, ça libère à la fois celui qui a été blessé et celui qui a fait la faute. » Stéphanie.
  • « Ça fait du bien de pardonner car ça pèse sur les épaules. »  Rayan.
  • « Ça fait du bien de pardonner car ça fait sortir la colère en soi. » Anouk.

On se retrouve samedi prochain pour le rendez-vous des p’tits philosophes, sur le thème de la fierté !

La Maison de la Philo vous souhaite un agréable week-end.

Les stéréotypes vous en pensez quoi ?

Cet après-midi du 2 mars à la Maison de la philo, une discussion philo nous emmène sur le sentier des stéréotypes et des préjugés : quelle est la différence entre les stéréotypes et les préjugés ?

Trois jeunes filles s’en donnent à cœur joie pour décortiquer ces concepts houleux. Finalement, Asel, une enfant de 11 ans qui vient à la Maison de la philo pour la première fois, nous livre une petite perle que nous sommes heureux de vous partager :

« Les stéréotypes peuvent enfermer les gens dans des rôles qui les empêchent d’accomplir leurs rêves. »

Merci Asel pour cette réflexion aussi concise qu’éclairante !

La vérité philosophique sort de la bouche des enfants !

LA VERITE PHILOSOPHIQUE SORT DE LA BOUCHE DES ENFANTS !
 
Un exemple criant ce matin, à la Maison de la Philo :
 
Eléonore, 9 ans : « Quand on se dispute, parfois, c’est pour trouver sa place. Si par exemple, quelqu’un veut prendre le dessus sur nous, et on ressent un besoin d’égalité : quelqu’un cherche à être supérieur et on veut rétablir le fait qu’on est égaux !
 
D’ailleurs, c’est parfois aussi un besoin de liberté : Si un ami nous commande tout le temps, décide tout et nous on peut rien choisir, on veut se commander par soi-même. On veut être libre. »
 
La dispute comme phénomène de revendication des principes politiques fondamentaux de l’existence ? une belle piste à réfléchir…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑