Recherche

Maison de la Philo φ Romainville

Au fil des idées : la vie de la pensée, dans une ville philosophe !

Mission philosophique n°4 !

Logo Maison de la Philo

Bonjour à toutes et tous,

Cette semaine, c’est au tour de Marie de vous mettre au défi d’une nouvelle mission philosophique !

La voici, ci-dessous…

Aujourd’hui, après ces semaines durant lesquelles nous avons vécu de nouvelles expériences, nous voulons créer avec vous une récolte de questions philosophiques des confinés !

Pour participer : nous vous proposons de réfléchir aux grands concepts ou thèmes philosophiques qui apparaissent dans l’expérience que nous vivons et que nous partageons en ce moment, et de formuler à partir d’eux des questions philosophiques.

Une fois votre ou vos questions trouvées, envoyez-les-nous par mail (maisondelaphilo@ville-romainville.fr) et nous nous chargerons de les mettre en commun sur le blog !

En partageant nos questions, nous découvrirons les points communs, les différences, et surtout la multiplicité des questions qui peuvent émerger de ce que nous vivons tous ensemble.

Pour les petits philosophes, ou pour les plus grands et les plus créatifs : nous vous proposons d’illustrer votre réflexion en dessinant votre question de philosophe confiné (dessin à télécharger ici en pdf).

À vos questions… Prêts ? Partez ! 

Nous avons hâte de vous lire !

***

Vous souhaitez continuer à philosopher à la maison ? Voici quelques ressources en ligne pour philosopher en famille :

 

Des ressources aussi pour les plus grands :

 

Bonne journée !

La Maison de la Philo

Compte-rendu du Rendez-vous des P’tits Philosophes à distance du 2 mai !

Le samedi 2 mai à 11h, un autre groupe de P’tits Philosophes a participé à un atelier philo à distance ! Parmi eux : Clara, Mattia, Colin, Pacôme, Nils, Tessa B., Eléa et Tessa G. !

Chaque enfant a commencé par donner de ses nouvelles et à relater sa propre expérience du confinement. Puis, nous avons recueilli les questions que chacun se posait par rapport à cette expérience :

  • Pourquoi y’a-t-il le Coronavirus ?
  • D’où est parti le Coronavirus ?
  • Pourquoi le Coronavirus est aussi long ?
  • Pourquoi le Covid-19 est-il si dangereux ?
  • Comment le Covid-19 fait-il pour faire mourir les gens ?
  • Pourquoi le virus se transmet-il si facilement ?
  • Est-ce que le 11 mai sera sans danger ?
  • A partir de quand le Covid-19 est-il dangereux ?
  • Qui a fabriqué le Coronavirus ?

Nous avons ensuite rappelé ce qu’était une question philosophique. Pour les aider à en formuler, nous avons fait un petit jeu : « Voyage autour de la planète Concept ». Les enfants nous ont proposé tous les concepts philo qu’ils avaient en tête en rapport avec leur expérience du confinement. Voici la récolte de leurs concepts en dessin :

PlaneteConceptConfinement

A partir de ces concepts, les enfants ont formulé les questions philosophiques suivantes :

  • Pourquoi on ne peut pas voir les gens qu’on aime ?
  • C’est quoi être confiné ?
  • Qu’est-ce qui fait qu’on se sent en danger ?
  • Quelle est notre liberté ?
  • Peut-on être confiné et libre ?
  • Pourquoi on s’ennuie ?
  • Pourquoi on ressent de la solitude ?
  • Pourquoi nous interdit-on de sortir ?
  • Qui décide de nous donner des interdictions ?
  • De quoi a-t-on besoin pour s’amuser/se divertir ?
  • Pourquoi a-t-on besoin de jouer/Pourquoi a-t-on besoin de se divertir ?
  • Pourquoi on n’a pas la même impression du temps qui passe pendant le confinement ?

Nous avons fini l’atelier par un vote pour déterminer quelle sera la question à aborder pour la prochaine séance. La question qui a reçu le plus de voix est : « Peut-on être confiné et libre ? » La liberté… cette notion qui nous interroge bien évidemment toutes et tous durant ces derniers mois !

Des nouveaux concepts philo dans notre expérience du confinement (Mission n°2) !

Bonjour à toutes et tous,

Merci aux participantes qui ont relevé notre seconde mission philosophique ! Voici les propositions des nouveaux concepts-philo pour décrire la situation inédite de confinement dans laquelle nous vivons toutes et tous actuellement.

Bonne lecture !

 

  • Deux nouveaux concepts sur l’Etre ont inspiré Marie-Michelle P., en lien notamment avec le corps et l’esprit  :

« Le confinement sur la durée a permis de prendre conscience de l' »expressioname« , c’est à dire l’expression de notre âme, notre spiritualité. Ce petit machin, ce virus, a contribué à un nouveau lâcher prise pour permettre l’expression de notre Être (profond). Et d’ailleurs le « corpscience » est au rendez-vous durant ces moments avec soi-même, parce que des exercices furent nécessaires, et il faut avoir le flair pour le satisfaire, après cette conscience des besoins de mouvements du corps. »

  • Selon Latifa T., le confinement nous fait expérimenter autrement les relations avec nos proches :

« Mon concept pendant ce confinement est : proche-réflexe : on réfléchit plus++ pour créer un moment de bonheur à nos proches, on fait attention plus à eux et on réagit pour eux et avec eux (enfants, parents…) . »

  •  Clara, une habituée de nos Rendez-vous des P’tits Philosophes, a inventé un nouveau mot selon son expérience de l’école à la maison :

« MAMAITRESSE » ! Car pendant ce confinement, les mamans sont devenues un peu maîtresses ! »

  • Marie-George s’est amusée à créer des mots originaux pour aborder l’expérience du confinement. Les voici :
    1. Confinuyement
    2. Confitude

Atelier philo à distance : compte-rendu du 25 avril 2020 !

Le samedi 25 avril à 11H, nous avons eu le plaisir de retrouver nos p’tits philosophes, à distance, grâce à un atelier en ligne ! 

8 enfants, 2 adultes, et une belle discussion ! Yassine, Céleste, Simon, Rayan, Léon, Ulysse, Lina et Gabriel, micros allumés !

Nous avons commencé par prendre des nouvelles, raconter l’expérience de chacun, ces derniers temps. Déjà, beaucoup de choses sont apparues dans les paroles des enfants : leur rapport au temps, à l’invention et d’autres encore.

  1. Récolte de questions libres

Ensuite, nous avons proposé aux enfants de récolter toutes les questions qu’ils s’étaient posées, depuis le début de la crise sanitaire du Covid19, et du confinement. Des questions précises et fulgurantes :

  • Est-ce que c’est pire que la 1ère ou la 2ème guerre mondiale ?
  • Est-ce qu’on va vraiment reprendre l’école le 11 mai ?
  • Comment l’épidémie a réussi à faire le tour du monde ?
  • Pourquoi on ouvre les écoles et pas les parcs ?
  • Est-ce que la grippe est plus dangereuse que le coronavirus ?
  • Pourquoi le président nous dit de ne pas mettre de masque ?
  • Le principe du déconfinement, c’est un boucle : être déconfiné pour être reconfiné pour être déconfiné ?
  • Pourquoi il y a pas assez de lits dans les hôpitaux ?

 

2. Recherche de questions philosophiques. 

Ensuite, nous sommes allés vers la philosophie. Nous avons demandé aux enfants de chercher des questions philosophiques qu’ils se sont posées durant le confinement, mais qui sont aussi des grandes questions que tous les humains peuvent se poser. Une magnifique et touchante récolte :

  • Est-ce qu’un jour on pourra être prisonnier ?
  • C’est quoi la liberté ?
  • Pourquoi les aiguilles tournent de gauche à droite ?
  • Qui a décidé la durée d’une seconde ?
  • Est-ce qu’un jour, le bonheur n’existera plus ?
  • Est-ce que l’Homme a déjà eu des périodes de confinement ?
  • Est-ce que le confinement c’est une sorte de prison libre ?
  • Est-ce que le travail est difficile ?

Nous avons ensuite voté pour choisir une question qui fera l’objet d’un échange. La question choisie est « Est-ce qu’un jour, le bonheur n’existera plus ?

3. Discussion philosophique : « Est-ce qu’un jour, le bonheur n’existera plus ?

Cette question, saisissante, a donné lieu à un échange fructueux, où nous avons notamment parlé du rapport entre l’intérieur et l’extérieur : si, à l’extérieur, le bonheur est empêché, est-ce que, à l’intérieur, en nous, le bonheur est aussi empêché ? Les enfants se sont demandés si ce qui se passait à l’extérieur contrôlait notre bonheur intérieur : et si, oui, notre bonheur dépend des gens qui contrôlent l’extérieur. Au fond, nous sommes arrivés à une question ancestral : Le bonheur dépend-il de nous ? Comment faire si à l’extérieur, c’est le malheur : est-ce que cela empêche le bonheur intérieur de chacun ?

Les réponses des participants sur l’Intranquillité ! (Mission n°1)

Bonjour à toutes et tous,

Tout d’abord, un grand merci à celles et ceux qui ont joué le jeu en relevant notre première mission philosophique !

Voici les réponses des participants qui ont réfléchi autour du concept d’Intranquillité.

Bonne lecture !

 

  • La réflexion de Stéphanie S. :

« L’intranquillité pour moi c’est de ne pas se sentir tranquille, à son aise, mais comme vaguement menacé par quelque chose d’inquiétant dont on ignore à quel moment cela va se manifester C’est comme une eau qui se trouble de manière quasiment imperceptible avec un monstre dedans prêt à en surgir C’est une vague inquiétude mais suffisamment persistante pour nous signaler l’imminence d’un danger grave, prêt à se manifester au moindre relâchement de l’attention. Le droit à la tranquillité figure parmi les droits fondamentaux édictés dans la Constitution c’est un droit vital. »

  • La « Carte mentale » de l’Intranquilité selon Gaëlle :

Carte mentale Intranquillité Gaelle

  • La réflexion de Fouzia S. :

« J’avoue qu’il ne résonne pas en moi mais il m’a fait penser à un mot anglais « restless » qui n’a pas vraiment d’équivalent en français et qui met en avant l’idée que certains seraient incapables d’être tranquille Ce mot « restlessness » est un des mots que j’associe avec la difficulté que je vois chez beaucoup à « profiter » des temps de pauses qui nous permettent d’être en pleine conscience. »

  • La réflexion Jean-Charles B. :

« Intranquillité… Je ne connaissais pas ce mot, et mon correcteur orthographique non plus !

On sent bien ce qu’il peut vouloir dire : in-tranquillité. Proche, si proche, de in-quiétude. Comme la tranquillité et la quiétude le sont.

Néologisme forgé sur le néologisme portugais créé par Fernando Pessoa « desassossego », par sa traductrice Françoise Laye. Une traduction ultérieure ne titrera plus « Livre de l’intranquillité » mais plus sagement « Livre de l’inquiétude ».

Pourquoi ce néologisme ? Pessoa voulait-il introduire une nuance subtile d’avec l’inquiétude ?

Pour le savoir, il me faudra lire cet ouvrage, considéré comme l’ « opus magnus » de cet auteur, que j’avoue humblement ne connaître que de nom, sans jamais en avoir fréquenté les écrits.

Dans un premier temps, on peut essayer d’estimer si tranquillité et quiétude sont de stricts synonymes ou si l’un est l’hyperonyme de l’autre, l’englobe. Pour ma part, j’ai tendance à penser que les concepts, ou sans doute plutôt les sentiments, que décrivent ces mots, ont suffisamment de plasticité pour que l’état mental auxquels ils renvoient sont moins différents que les personnes qui les ressentent.

Cette proximité se traduit également dans les définitions données par les dictionnaires. Par exemple (Antidote), « tranquillité : état de ce qui est sans inquiétude ». De même, le Petit Robert définit la tranquillité comme une stabilité morale, un état tranquille, et renvoie aussi à quiétude. Toutefois, la définition de quiétude mentionne la paix mystique de l’âme, la tranquillité d’âme du sage.

Ces nuances dans les définitions pourraient nous suggérer une différence liée à une dimension temporelle ou de profondeur de l’état d’âme (la tranquillité est provisoire, la quiétude serait l’aboutissement d’un processus spirituel). Elles pourraient aussi se référer à une disposition personnelle : la quiétude est personnelle, la tranquillité pouvant être partagée collectivement.

Si l’on en prend les antonymes, l’inquiétude serait alors une disposition d’esprit de l’individu et l’intranquillité serait plus à rechercher dans l’état d’esprit collectif d’une société, soumise à des conditions particulières.

Alors, si on tente de positionner la réflexion sur ces termes dans le cadre de la situation actuelle de pandémie, on pourrait dire que nous vivons individuellement dans l’inquiétude de la maladie vis-à-vis de notre santé et celle de nos proches, et dans l’intranquillité vis-à-vis des suites sanitaires et sociétales issues de l’épisode pandémique. Peut-on alors parler de crise ou de rupture ? Selon les définitions de la cyndinique, la crise est une situation à l’issue de laquelle un retour à l’état antérieur s’accomplit, la rupture est un évènement à l’issue duquel un nouvel état significativement différent de l’état antérieur s’instaurera. Nos sociétés vont-elles modifier leurs paradigmes de fonctionnement ? »

  • Le document de réflexion composé par Denise S. sur l’Intranquillité :

L’intranquilité selon Denise S. (version pdf)

  • La réflexion de Marie-Michelle P. :

« Je vous remercie également pour le thème de l’intranquillité sur lequel je me suis mise à réfléchir après avoir pris connaissance du contenu de votre message.

Non pas que je n’ai pas d’occupation mais se servir de ce sentiment d’intranquillité pour se trouver ou se retrouver, s’échapper de ces inquiétudes ou ses questionnements qui correspondent à chaque situation personnelle… pour trouver la paix, n’est-ce pas la raison de ce confinement ? Cette situation arrive à un moment ou la Nature respire mal, les êtres humains suffoquent, se perdent, parce que la société que nous avons fabriquée devient injuste…. entre autres ? »

 

A bientôt pour une nouvelle mission philo !

Mission philosophique n°3 !

Logo Maison de la Philo

Bonjour à toutes et tous,

Nous remercions encore tous les participants qui ont contribués à notre dernière mission sur la création de nouveaux concepts philo !

Cette semaine, nous vous proposons déjà notre troisième mission philosophique !

Etes-vous prêts pour relever les défis suivants ? A vous de jouer !

Défi n°1 :

Quels philosophes se cachent derrière ces portraits ? Pour vous donner quelques indices, des objets y sont associés. Vous avez la réponse ? Envoyez-là nous par mail (adresse ci-dessous) !

 

 

Défi n°2 :

A votre tour maintenant, petits et grands, de vous déguiser en philosophe, de vous photographier et de nous fournir l’objet qui le symbolise en indice ! Nous devinerons à notre tour qui se cache derrière ces nouveaux portraits de philosophes !

Nous attendons de nouveau avec impatience vos nouvelles contributions par mail à l’adresse suivante : maisondelaphilo@ville-romainville.fr

***

Vous souhaitez continuer à philosopher à la maison ? Voici quelques ressources en ligne pour philosopher en famille :

Des ressources aussi pour les plus grands :

 

Bonne journée à tous !

La Maison de la Philo

maisondelaphilo@ville-romainville.fr

Mission philosophique n°2 !

Logo Maison de la Philo

 

Bonjour à toutes et tous,

Nous remercions tout d’abord petits et grands qui ont relevé notre toute première mission philosophique !

Aujourd’hui, c’est au tour de Johanna de vous lancer un nouveau défi philosophique ! Vous êtes prêts ? C’est parti !

Déphilo numéro 3 : 

Depuis que nous sommes confinés, nous vivons de nombreuses expériences : certaines positives, certaines négatives, et d’autres qui sont nouvelles. La vie est différente, et on vit peut-être des choses qui nous font réfléchir.

En vivant tout cela, il est possible que l’on croise un nouveau concept !  Les concepts, ce sont ces mots philosophiques qui nous font réfléchir (liberté, bonheur, amour, justice, etc.).

Mais parfois il faut inventer de nouveaux mots philo pour décrire de nouvelles situations…

Par exemple, je peux dire que dans le confinement, j’ai expérimenté la « MilLiberté » : c’est une liberté millimétrée, toute petite, avec des limites très fortes. Et vous ? Et toi ? On aimerait savoir si tu as découvert de nouveaux concepts philo ! Amuse-toi à inventer un concept ! Soit en mélangeant deux mots (par exemple, « millimètre » et « liberté »), soit en inventant un nouveau mot ! Et bien sûr, pas de crainte, on ne peut pas se tromper ! Les concepts que nous recevrons seront affichés à la Maison de la Philo lors de notre réouverture et sur le blog !

Envoyez-nous vos réponses par mail à l’adresse suivante :

maisondelaphilo@ville-romainville.fr !

Merci pour votre participation !

 

***

Vous souhaitez continuer à philosopher à la maison ? Voici quelques ressources en ligne pour philosopher en famille :

  • La revue « Philéas & Autobule » met à disposition  une sélection de jeux pour philosopher à la maison : https://www.phileasetautobule.be/la-revue/a-la-maison/
  • Edwige Chirouter propose dans Le P’tit Libé de répondre aux questions des enfants :  une parenthèse philo sur l’actualité :

– « Est-ce que le Coronavirus est arrivé par hasard ? »:  https://ptitlibe.liberation.fr/p-tit-libe/2020/04/02/est-ce-que-le-coronavirus-est-arrive-par-hasard_1783980

– « Est-ce que nous sommes en guerre contre le virus ? »:  https://ptitlibe.liberation.fr/p-tit-libe/2020/04/10/philo-est-ce-que-nous-sommes-en-guerre-contre-le-virus_1784690

-« Est-ce que la nature se venge avec le virus ? » : https://ptitlibe.liberation.fr/p-tit-libe/2020/04/17/philo-est-ce-que-la-nature-se-venge-avec-le-virus_1785433

 

Bonne semaine à vous,

La Maison de la Philo

maisondelaphilo@ville-romainville.fr

 

Les « Animaux-Philo-Rigolos »

Bonjour à toutes et tous,

Nous remercions tous les participants qui ont relevé notre toute première mission philosophique !

Et voici les productions que nous avons reçu des « animaux-philo-rigolos » à partir du symbole du « phi »:

 

Bravo ! Quels sublimes chefs-d’oeuvre philosophiques !

A bientôt pour notre prochaine mission philosophique !

Boîte à outils numériques

Pour apprendre et réviser la philosophie autrement, la Maison de la Philo vous propose une sélections d’outils numériques (sites, chaînes, vidéos, articles, …). Ces outils peuvent participer à l’apprentissage de la discipline pour les lycéens et aider la préparation de l’épreuve de baccalauréat, mais aussi permettre à tous ceux qui ont développé un goût pour la philosophie d’aller plus loin dans leur exploration de la culture philosophique.

 

Un apprentissage tout en vidéos :

 

 

Pour aller plus loin : les vidéos sont accompagnées de renvois vers d’autres vidéos explicatives, et des ressources complétant les connaissances philosophiques auxquelles ils font référence.

 

Des sites pensés par des professeurs de philosophie :

  • Simone Manon, professeur de philosophie, a rendu ses cours accessibles à tous en ligne : elle propose sur son blog, un grand nombre d’articles dédiés à des auteurs, des théories, des textes, des doctrines philosophiques, précieux pour apprendre et réviser la philosophie. https://www.philolog.fr/table-des-matieres/  

 

 

  • Un site très complet, tenu par un professeur de philosophie, Stéphane Pellicier, dédié aux élèves de terminale, avec de nombreuses fiches sur les auteurs et notions du programme, et des ressources pour accompagner dans les révisions :
    http://www.maphilosophie.fr/cours.php 

France Culture propose un grand nombre d’émissions, de podcasts, de dossiers dédiés à la philosophie et utiles aux révisions du baccalauréat : https://www.franceculture.fr/baccalaureat/philo 

 

Vous retrouverez toutes ces références dans une fiche en cliquant ci-dessous :

 Boîte à outils numériques – Bac Philo(pdf)

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑