Recherche

Maison de la Philo φ Romainville

Au fil des idées : la vie de la pensée, dans une ville philosophe !

Rendez-vous des P’tits Philosophes du samedi 9 octobre : L’étonnement

La séance dédiée au thème de l’étonnement s’est passée en cinq moments. Bravo aux enfants !

Premier moment : On a commencé par faire un tour de parole sur la question : « Qu’est-ce que la philosophie ? ». Les enfants ont proposé des réponses riches et multiples :

  • « C’est là où n’a pas peur de s’exprimer »
  • « C’est donner son avis et en parler ensemble »
  • « On peut penser ce qu’on veut »
  • « Les réponses elles viennent de nous, de comment on perçoit les choses »
  • « On utilise le pouvoir de parler »
  • « C’est quelque chose où tu te sens bien »
  • « On est admis avec les autres en philo. On est reliés »
  • « On ne se juge pas »
  • « En philosophie on peut parler de nos idées aux autres sans avoir peur »
  • « C’est grâce aux autres qu’on créé des idées. »

Deuxième moment : lecture de citations de philosophes sur la philosophie :

PLATON : « S’étonner : voilà un sentiment qui est tout à fait d’un philosophe : la philosophie, en effet, n’a pas d’autre origine »

SCHOPENHAUER : « Avoir l’esprit philosophique, c’est être capable de s’étonner des évènements habituels et des choses de tous les jours »

Après la lecture, nous avons vérifié la compréhension des phrases auprès des enfants. Les enfants ont ensuite cherché le point commun entre ces deux citations. « La philosophie, on pense chaque jour ce que l’on veut pour être créatif ». Ils en arrivent à l’idée que le point commun est l’idée d’étonnement, et son rôle dans la pratique de la philosophie. Philosopher, ce serait s’étonner, tous les jours, dans l’ordinaire. Certains ne sont pas d’accord et considèrent que cela ne se produit pas tous les jours. « La philosophie, c’est réaliser ce qu’on pense et ce n’est pas tous les jours ».  Certains ne sont pas d’accord avec l’idée de Platon, que l’étonnement serait la seule source de la philosophie : pour eux, il y a aussi la pensée. Certains disent aussi parfois, on en se rend pas compte qu’on est en train de philosopher.

Troisième moment : Réflexion sur la question « Qu’est-ce que s’étonner ? »

  • « C’est quand quelque chose d’anormal se passe et on se demande pourquoi et comment cette chose se passe . Par exemple, le coronavirus. »
  • « C’est quand j’ai sursauté devant Voldemore avec sa tête devant et sa tête derrière »
  • « C’est de la surprise mais c’est surtout penser quelque chose qu’on découvre. C’est pas forcément sursauter »
  • « C’est découvrir quelque chose, se poser des questions et réfléchir »
  • « C’est être surpris et on ne s’attend pas du tout à ça »
  • « Je ne suis pas d’accord. Je me suis attendue à quelque chose mais j’étais quand même étonnée. Je savais qu’il arrivait le virus et il m’a quand même étonnée »

Il y a de la surprise et parfois du sursaut dans l’étonnement, mais ce n’est pas pareil. On ne s’étonne pas de tout ce qui est nouveau.

Quatrième moment : Réflexion autour de la question : « A quoi ça sert de s’étonner ? »

  • « Ça sert à avoir une surprise et à s’étonner de la chose qu’on vient de savoir et on est content d’avoir la surprise »
  • « ça sert à questionner. Si on ne s’étonne pas, notre corps il ne réagit pas, on ne se questionne pas. »
  • « L’étonnement ça sert à beaucoup de choses. Ça peut nous aider à inventer. Si quelqu’un est étonné que quelque chose soit aussi grand, il peut le refaire en tout petit. Ça sert un peu à créer. »
  • « ça sert à avoir plus de question. On les pose et on sait de plus en plus de choses »
  • « à la fois on sait tout et à la fois on ne sait rien »
  • « L’étonnement ça sert à se protéger, comme pour le coronavirus. »
  • « Maintenant je suis d’accord avec elle parce que j’ai réfléchi : elle ne parle pas d’un étonnement pur mais c’est un peu de l’étonnement »

Cinquième moment : Exercice Plexi Philo

Les enfants devaient enfin explorer la salle de la Maison de la Philo et chercher quelque chose qui les étonne. Une feuille de plexi transparente leur était donné afin de formuler leur étonnement sous forme de question. Ci-dessous, leur production !

Le Rendez-vous des P’tits Philosophes du samedi 2 octobre !

Le premier atelier du Rendez-vous des P’tits Philosophes a démarré ce samedi 2 octobre à 11h ! Voici les paroles d’enfants récoltées à l’issu de cet atelier. Bonne lecture ! 


Des photos et dessins de portes étaient disposés aux pieds des participants. Mais pourquoi étaient-elles là ?

Les p’tits philosophes ont formulé des hypothèses autour de ces portes qui les intriguaient tant ! 

Marius : Ce sont des portes dont certaines ont été imaginées par les enfants.

Jade : Ce sont des portes mais elles sont toutes différentes.

Sarah : Ce sont des portes extraordinaires.

Solel : Beaucoup viennent de l’imagination !

Simon: Derrière chaque porte, il y a une façon de penser.

Lina: ça ouvre des passages ou à des endroits différents.

Elouan : Chaque porte a une particularité.

Puis leur a été donnée la consigne suivante : Choisissez une porte qui inspire le plus et qui vous permet d’imaginer des choses derrière. Selon vous, qu’est-ce qui se passe derrière la porte ? 

Elouan : J’ai imaginé qu’il y a une grande bibliothèque avec une plante pour monter voir les livres.

Marius : J’ai eu l’idée de dessiner. Il y a deux enfants qui ont le pouvoir des rêveurs. Tout ce qu’ils imaginent, ça apparaît. Ils peuvent tout faire apparaître dans leur rêve.

Léonore : J’ai imaginé une porte d’immeuble. Derrière, il y a des escaliers. C’est assez ancien.

Céleste : J’ai imaginé que derrière cette porte, il y avait un grand jardin avec pleins de lianes.

Solel : Un jour, j’étais à un endroit où j’ai vu pleins de choses. Il y a avait une porte un peu comme ça.

Jade : Derrière ma porte, j’ai imaginé une espèce de forêt. Le château est inaccessible car dans la forêt, il y a des loups. C’est une porte au milieu de nulle part dans un désert.

Sarah : J’ai imaginé une maison normale. Ce ne sont pas des hommes qui l’habitaient mais des chats !

Lina : J’ai choisi cette porte car c’est la nature qui l’a faite. J’ai dessiné la famille des écureuils avec une petite vie normale comme des humains !

Cette petite expérience dans l’imaginaire de chaque enfant a permis de leur poser la question suivante : « Est-ce que vous avez imaginé la même chose derrière ces portes ? »

Jade : On n’a pas imaginé la même chose car les portes étaient différentes. On n’a pas non plus les mêmes idées.

Marius : On n’a pas la même imagination. On ne crée pas dans notre imagination les mêmes choses.

Solel : On a tous des goûts différents. Par exemple, quelqu’un qui aime les pokémons, l’autre les voitures.

Simon : Je ne suis pas d’accord avec Jade. La porte ne fait rien dans l’histoire. On est tous différents donc on imagine tous différemment. Même sans la porte, on aurait imaginé la même chose qu’on a imaginé. La porte confirme juste ce qu’on a imaginé.

Céleste : On n’a pas tous fait la même chose car on n’a pas tous la même pensée.

Elouan : Chacun a une personnalité différente donc chacun aura sa propre imagination.

En conclusion de leur échange, on a demandé aux p’tits philosophes si nous avons tous les mêmes pensées. Voici quelques unes de leurs réponses !

Elouan : On n’a pas tous les mêmes pensées, chacun a son imaginaire, son monde. Du coup, chaque monde est différent, chacun a son monde à soi.

Sarah : On n’a pas tous le même cerveau !

Céleste : On a chacun une histoire différente à dire. Il faut plusieurs pensées pour imaginer d’autres choses.

Lina : A chaque fois qu’on fait quelque chose, on pense à cette même chose.

Jade : On ne peut pas avoir les mêmes pensées car à chaque seconde, on pense des choses différentes.

Marius : On n’a pas tous le même cœur, le même esprit, la même imagination.

Simon : Si on demande à chacun de créer un monde où il voudra aller plus tard, ce sera différent. Chaque personne a sa propre histoire.

La discussion s’est ensuite penchée sur la question suivante : « Que peut-on créer avec la pensée ? »

Sarah : On peut tout créer avec la pensée car c’est nous qui créons nos pensées.

Elouan : On peut penser des choses réelles qu’on peut réaliser, d’autres qu’on ne peut pas réaliser.

Céleste : On peut créer pleins de choses : des choses qu’on aime, des histoires… mais c’est à nous d’y penser, on doit l’inventer. Il y en a qu’on peut faire, d’autres qu’on ne peut pas faire, mais on peut l’inventer.

Simon : On peut tout penser mais on ne peut pas tout créer. On peut tout créer et rien : on peut créer des choses, d’autres non.

Jade : Avec la pensée, on peut tout créer. S’il y avait par exemple des gens qui n’avaient pas pensé de faire des portes aux maisons, alors on n’aurait jamais eu de porte à nos maisons.

Est-ce qu’on peut penser l’infini et le rien ?

Elouan : On peut penser à l’infini mais penser à rien, c’est impossible. Sinon, ça veut dire qu’on a enlevé le cerveau.

Céleste : Si on pense à un endroit tout vide, c’est pas rien car c’est un endroit !

Simon : On ne peut pas penser à l’infini, on ne peut pas se présenter autant de choses, on ne peut pas toutes se les imaginer. C’est impossible de voir l’infini en entier.

Enfin, la discussion s’est terminée sur la pensée liée au temps

Marius : Dans ma tête, j’ai une mini télé. Dès que je pense à quelque chose, je le vois. Je vois le passé, le présent et le futur.

Jade : On peut penser le futur mais seulement si c’est probable !

Merci les P’tits Philosophes pour ces chouettes pensées ! Rendez-vous au prochain atelier !

Ciné-philo en famille octobre à décembre 2021 !

La première saison des Ciné-philo en familles de l’année débute avec un tout nouveau programme pour la période Octobre-Décembre 2021 ! Le voici ci-dessous :

Informations et réservations directement auprès du Trianon :  01 83 74 56 00

Tarifs : plein: 6€/ réduit : 4€ / abonné.e : 5€

Bonnes séances Ciné-Philosophiques !

Conférence philo du samedi 25 septembre : « Le genre, un concept enflammé ? »

Bonjour à toutes et à tous,

On continue la rentrée philosophique !

Nous sommes ravies de vous convier, le samedi 25 septembre à 16h, à une Conférence Histoire de pensée sur le thème « Le genre, un concept enflammé ? ». Nous aurons la chance d’accueillir Marie Garrau, philosophe française contemporaine, Maîtresse de conférences en philosophie sociale à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Il s’agira d’une conférence interactive, qui mêlera transmission et échanges philosophiques.


En raison du contexte sanitaire, il est nécessaire de s’inscrire : par mail maisondelaphilo@ville-romainville.fr ; 01 71 86 60 20.

Au plaisir de vous y retrouver !

La rentrée des Eveils Philo 2021/2022 !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est eveil-philo.jpg

Dès l’âge de 4 ans, les enfants se posent des questions immenses, intenses et signifiantes. La curiosité philosophique naît et il est important de l’accueillir. C’est pourquoi nous proposons cinq rendez-vous dédiés aux tout-petits, à la Maison de la Philo. L’objectif ? Leur proposer des activités d’éveil à la philosophie, grâce à des outils singuliers : images, histoires, jeux pédagogiques et ludiques… L’activité est ouverte aux familles et centres de loisirs maternels.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-eveil-philo.jpg
  • 1 mercredi sur 3 à 15h30, pour les petits accompagnés d’un adulte
  • Une pédagogique adaptée aux tous petits
  • L’occasion d’être témoin d’un monde philosophique naissant !
  • Programme : 29 septembre / 20 octobre / 10 novembre / 1er décembre / 22 décembre / 12 janvier / 2 février / 23 février/ 16 mars / 6 avril / 27 avril / 18 mai / 8 juin

Pour inscrire votre enfant, veuillez nous écrire un mail à l’adresse suivante : maisondelaphilo@ville-romainville.fr .

Le Club des Jeunes Penseurs fait sa rentrée le vendredi 8 octobre !

Le monde, la société, les autres, soi-même : toutes ces réalités posent problème dans notre existence et nous questionnent encore plus quand on est adolescent ! Il s’agit du bon moment pour les aborder dans un club où l’on prend le temps de discuter. Au Club des Jeunes Penseurs, on vient pour se retrouver, explorer sa pensée, jouer avec ses idées et avant tout s’amuser ! Ici, on s’entraîne à bousculer les opinions toutes faites et à se défendre des préjugés. S’exprimer librement sur ces grandes réalités de notre monde, confronter ses idées avec celles des autres, ouvrir son esprit… voilà l’ambition du Club des Jeunes Penseurs !

En un mot :
– Un moment de détente au cœur du tourbillon de la vie des collégiennes et collégiens
Une opportunité pour porter sa voix et développer son éloquence !
– Des ateliers consacrés aux jeunes de 12 à 16 ans

L’atelier est gratuit et sur inscription en nous écrivant à l’adresse : maisondelaphilo@ville-romainville.fr. Nous vous enverrons un formulaire à compléter et signer !

La rentrée des ateliers philo jeune public !

Bonjour à toutes et à tous,

Toute l’équipe de la Maison de la Philo espère que vous avez passé un bon été. La rentrée arrive et, avec elle, les nouvelles activités de la Maison de la Philo. Désormais, nous proposons 4 ateliers philo Jeune public par semaine et les inscriptions sont ouvertes !

  • Les 3 rendez-vous des P’tits Philosophes 6-11 ans :

Le mercredi à 11h pour les 6-8 ans ; le mercredi à 14h pour les 8-11 ans ; le samedi à 11h pour les 7-11 ans.


  • Le Club des Jeunes Penseurs 12-16 ans :

Deux vendredis par mois à 17h30.

Dates de programmation : 8 octobre ; 22 octobre ; 19 novembre ; 3 décembre ; 17 décembre ; 7 janvier ; 21 janvier ; 4 février ; 18 février ; 11 mars ; 25 mars ; 8 avril ; 22 avril ; 13 mai ; 20 mai ; 3 juin ; 17 juin


  • L’Eveil Philo 4-6 ans :

Un mercredi sur trois, à 15h30.

Dates de programmation : 29 septembre ; 20 octobre ; 10 novembre ; 1er décembre ; 22 décembre ; 12 janvier ; 2 février ; 23 février ; 16 mars ; 6 avril ; 27 avril ; 18 mai ; 8 juin


  •  L’accueil libre « Philo sur le pouce » du mardi au samedi, de 14h à 18h, pour tous les enfants et adolescents : discussions philo, jeux philo, dessins philo, lectures philo, bref, la vie en philo. Ouverts à tous, en entrée libre !

Toutes les infos se trouvent dans le document suivant :

Si vous souhaitez vous inscrire à l’un de ces ateliers, merci de nous contacter par mail à l’adresse : maisondelaphilo@ville-romainville.fr . Nous vous enverrons les formulaires d’inscription compléter et signer.

Salutations philosophiques !

La Maison de la Philo

Fermeture de la Maison de la Philo du 1er au 16 août

Bonjour à toutes et à tous,

Nous espérons que l’été sera pour vous l’occasion de vous reposer de cette année pandémique et de vous nourrir de quelques expériences enrichissantes.

La Maison de la Philo continue de vous accueillir du mardi au samedi de 14h à 18h mais sera fermée du 1er au 16 août.

Réouverture le mardi 17 août pour de nouvelles aventures philosophiques !

C’est aussi pour mieux vous retrouver car nous sommes présentes durant tout l’été en pied d’immeubles des quartiers de la ville dans le cadre de la programmation des Soirées Nomades.

Ci-dessous, le fascicule du programme de « Romainville l’été », où sont annoncés les dates et les quartiers durant lesquels nous intervenons :

L’équipe de la Maison de la Philo vous souhaite un bel été, rempli d’expériences philosophiques !

Bien à vous,

La Maison de la Philo

Rendez-vous des P’tits Philosophes du samedi 19 juin : « Peut-on apprendre à penser ? »

Le samedi 19 juin a eu lieu le dernier atelier de l’année du Rendez-vous des P’tits Philosophes ! Les enfants on pu faire un bilan de l’année écoulée en réfléchissant au rôle que pouvait avoir la philosophie et à la question de savoir si la pensée pouvait tout compte fait s’apprendre.

Ardoises en mains, les enfants ont dans un premier temps écrit ou dessiné ce que symbolisait pour eux la philosophie. En voici l’illustration !

Ensuite leur a été posé la question suivante : « Pourquoi on fait de la philosophie ? » Voici l’univers des idées autour de la planète « Philosophie » !

Le mot « penser » est ressorti fréquemment des échanges. A l’origine, la philosophie pour enfants a été défendue par quelqu’un qui considérait que la philosophie pouvait permettre d’apprendre à penser. Les P’tits philosophes devaient réagir sur cette idée : « Peut-on apprendre à penser ? »

Judith : Penser ça peut s’apprendre mais le plus souvent, on n’apprend pas la pensée car on pense déjà. Mais pour des gens, la pensée ça s’apprend. Donc oui et non. La pensée on l’a depuis qu’on est tout petit, le plus souvent c’est comme ça chez les gens.

Paula : Je suis d’accord et pas d’accord avec Judith. On ne peut pas apprendre à penser parce que depuis qu’on est tout petit, on a déjà la pensée dans notre tête. Tous les gens ont la pensée naturellement, c’est impossible que quelqu’un ne puisse pas penser.

Colin : Moi je dirai oui et non. Non, parce que beaucoup de personnes ont déjà la pensée et l’apprendre pour moi, c’est la développer, c’est continuer à pouvoir trouver d’autres idées. En fait ça dépend du sens du mot « penser ». Si penser c’est juste penser dans sa tête ou alors penser à des questions, à des choses plus philosophiques, la pensée logique ou la pensée stratégique… ça dépend de quoi on parle dans la pensée.

Pacôme : Pour moi, la pensée ça peut s’apprendre. Pour moi, apprendre, c’est développer sa pensée. D’accord tu penses déjà quand tu es petit, mais tu développes ta pensée au fur et à mesure que tu grandis. Quand t’es petit, tu ne penses pas déjà comme Kant.

Yassine : Je suis d’accord avec Colin et Pacôme parce qu’on n’apprend pas à penser directement mais on apprend à développer sa pensée. On pense tous. Même quand on ne pense à rien, on pense à quelque chose. On pense à : rien. Mais on utilise notre pensée différemment. On apprend à l’utiliser de la meilleur des façons.

Gabriel : Au début, on n’est pas à l’école dans le ventre de notre mère. Mais dès qu’on sort, on peut penser. Au début, on peut penser à comment est l’extérieur. Mais quand on est petit, on ne sait pas ce que c’est la logique donc on ne peut pas penser logique : ça s’apprend en grandissant.

Céleste : Je suis d’accord avec Paula. La pensée, on l’a depuis qu’on est tout petit, mais on ne sait pas encore comment trop l’utiliser.

Simon : Je ne suis pas d’accord avec Céleste, ni Paula parce que la pensée on l’a depuis qu’on est petit. On l’utilise, on ne réfléchit pas à « est-ce que je l’utilise maintenant ou est-ce que je ne l’utilise pas ? ». Quand on va à l’école, on apprend des choses qui remplissent le cerveau et après le cerveau va utiliser ces choses pour apprendre à penser. Mais on ne va pas apprendre directement à penser mais c’est grâce aux choses qu’on apprend qu’on va apprendre à penser. On va apprendre à développer sa pensée tout seul, ce n’est pas quelque chose que quelqu’un nous enseigne.

Solel : Je suis d’accord avec Yassine pour dire que même quand on ne pense à rien, on pense à quelque chose : à rien. On pense tout le temps. Mais on peut, en grandissant, développer son cerveau et du coup apprendre de nouvelles choses et penser à ces nouvelles choses. Quand tu nais, tu penses mais tu ne connais pas tout donc tu ne peux pas penser à tout.

Simon : Pour moi, tout le monde sait penser. C’est pas parce qu’on sait penser, qu’on a appris à penser.

Il a été conclu de ces échanges qu’on sait tous penser naturellement mais qu’on ne sait pas tous d’emblée penser de manière philosophique, logique, mathématique, et que ça se développe. On apprendrait à utiliser notre pensée et à la développer.

Simon : Pour moi, la pensée elle se développe mais elle n’apprend pas à se développer. Elle se développe d’elle-même, ce n’est pas naturel, mais ce n’est pas appris directement non plus.

Gabriel : Il y a deux sortes de pensées : d’abord, la pensée quand on imagine des choses. Par exemple, je pense comment étaient les dinosaures alors que je ne vois que leurs squelettes. Et il y a des pensées qui se développent comme la pensée mathématique. Ces deux sortes de pensées, on les apprend différemment.

A la fin de l’atelier, la Maison de la Philo a offert aux P’tits Philosophes des boules à neige qu’ils ont personnalisées et remplies de belles idées philosophiques !

La Maison de la Philo remercie tous les P’tits Philosophes qui ont participé et enrichi les discussions tout au long de l’année. Nous leur souhaitons un bel été foisonnant d’expériences philosophiques !

A la rentrée !

La Maison de la Philo

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑