Recherche

Maison de la Philo φ Romainville

Au fil des idées : la vie de la pensée, dans une ville philosophe !

Citations du Ciné-Philo de dimanche 18 février 2018

« Qu’est-ce que prendre son courage à deux mains ? »

Avons-nous besoin de courage (dans la vie de tous les jours) ?

  • « On a besoin de courage quand par exemple on a apprend à faire du vélo ou à nager »

  • « On a besoin de courage pour, par exemple, faire de la tyrolienne »

  • « Des fois, les autres nous permettent d’avoir plus de courage et d’avoir plus confiance en nous ».

Peut-on apprendre à être courageux ?

  • « Un bébé, il ne sait pas ce que c’est le courage »

  • « C’est nos expériences qui nous apprenent à être courageux. »

  • « C’est par habitude qu’on devient courageux. Au début, quand on apprend à faire du vélo, on tombe mais on se lance une deuxième fois, et ainsi de suite ».

  • « Au début on a peur. Ensuite, la deuxième et troisème fois on a encore peur avant mais un peu moins. Et puis, en continuant de plus en plus, on a de moins en moins peur ».

Le courage fait-il disparaître la peur ?

  • « Le fait des fois de courir quand on a peur n’est pas du manque de courage mais nous permet de fuir le danger et de se mettre en sécurité »

  • « Pour un chanteur, il faut beaucoup de courage avant d’entrer en scène devant tout le monde»

  • « On a forcément peur de quelque chose, ça n’existe pas les gens qui n’ont peur de rien »

  • «Le courage n’est pas forcément lié à la peur. Par exemple, quand on a beaucoup de choses à faire, on dit en général qu’il faut beaucoup de courage »

  • « Quelqu’un qui fait n’importe quoi car il n’a pas peur, il est pas courageux car il se met en danger pour rien. »

Pourquoi manque-t-on parfois de courage ?

  • « C’est par manque de confiance en soi qu’on manque de courage, ça nous empêche de nous lancer »

  • « Le fait de ne pas affronter le problème n’est pas forcément un manque de courage »

  • « Le courage n’est pas systèmatique. On regarde avant si on besoin d’affronter ou non le problème »

  • « Le courage ne mène pas forcément à la réussite : on peut gagner sans avoir fait preuve de courage et on peut perdre en donnant son maximum ».

Quelle est la force du courage ?

  • « Le courage nous apprend qui on est, ça permet de nous connaître »

  • « La force du courage, c’est la confiance en soi que ça nous apporte ».

Qu’est-ce qu’on ressent après avoir fait preuve de courage ?

  • « On se sent content de nous … fier ! »

  • « Quand on a fait preuve de courage, on se sent heureux ! »

    Un père de famille a lui même tenté de poser une question sur le courage à l’ensemble du public : «  Qu’en pensez-vous: est-ce que c’est courageux de prendre la parole en public ? »…

    Et vous, qu’en pensez-vous ? Faut-il être courageux pour faire de la philo ?

Publicités

La vérité philosophique sort de la bouche des enfants !

LA VERITE PHILOSOPHIQUE SORT DE LA BOUCHE DES ENFANTS !
 
Un exemple criant ce matin, à la Maison de la Philo :
 
Eléonore, 9 ans : « Quand on se dispute, parfois, c’est pour trouver sa place. Si par exemple, quelqu’un veut prendre le dessus sur nous, et on ressent un besoin d’égalité : quelqu’un cherche à être supérieur et on veut rétablir le fait qu’on est égaux !
 
D’ailleurs, c’est parfois aussi un besoin de liberté : Si un ami nous commande tout le temps, décide tout et nous on peut rien choisir, on veut se commander par soi-même. On veut être libre. »
 
La dispute comme phénomène de revendication des principes politiques fondamentaux de l’existence ? une belle piste à réfléchir…

Compte-rendu Café-Philo « Comment s’aimer soi-même ? » le 18 février 2018 !

Et voici les quelques notes et références que nous avons abordées lors de notre café-philo sur la question de l’amour de soi, notamment chez Rousseau. Bonne lecture !

Jean_Jacques_Rousseau_832CaféPhiloAmourDesoiRousseau

Nouveau programme des Cafés-Philo de janvier à juin 2018 !

Bonjour à toutes et à tous,

À l’aube de cette nouvelle année, nous sommes ravi.e.s de vous présenter la nouvelle programmation des Café-Philo : nous espèrons qu’elle nous permettra d’explorer encore un peu plus les magnifiques méandres de la philosophie, tout au long de l’année 2018 !

Notre objectif en 2018 sera toujours le même : allier le plaisir de la discussion philosophique conviviale et la découverte de la culture historique portée par les penseurs historiques. Les café-philo sont ouverts à toutes et à tous (dans la limite des places disponibles bien sûr) !

Rendez-vous donc un samedi par mois à 15h, à la Maison de la Philo (2ème étage de la Médiathèque Romain Rolland, rue Albert Giry, Romainville)

 

Programme Café-Philo Janvier – Juin 2018

 

Samedi 20 janvier, 15h

« Faut-il faire de sa vie une aventure ? »

On dit souvent qu’il faut profiter de la vie, la mordre à pleines dents, et ne pas avoir peur de l’aventure. Mais en même temps, il semble que si l’on passe sa vie à vivre des aventures, on fuirait quelque peu au réel. On risquerait, alors, de ne pas construire son existence, et de jamais prendre le temps de la vivre calmement. Faut-il chercher à vivre l’aventure à chaque instant ? Ou faut-il aussi chercher des moments de routine, d’ennui et de vide ? Vladimir JANKELEVITCH, philosophe français du 20ème siècle, s’est longuement questionné sur cette question du balottement entre l’aventure, l’ennui et le sérieux : sa philosophie nous aidera donc à mener une discussion philosophique conviviale.

Samedi 10 février 2018, 15h

Comment s’aimer soi-même : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ?

Nous sommes tous confrontés à un positionnement difficile : la société nous invite à nous aimer nous-mêmes, mais pas trop quand même. Il semble que nous soyons autorisés à développer un amour de soi, tout en étant contraints de ne pas tomber dans le narcissisme. De l’être narcissique, recroquevillé sur son image, à l’orgueilleux, en passant par le simple amour de soi, toutes les variations existent. Elles furent étudiées par ROUSSEAU, le grand J.J. qui nous guidera donc dans cette recherche. Comment faire, donc, pour s’aimer soi-même mais sans tomber l’eau ?

Samedi 10 mars, 15h « Spécial Mois de la Science Fiction »

Jusqu’où l’humain doit-il céder au désir de se perfectionner ?

L’humain a toujours eu le fantasme de la performance et de la perfection. De nos jours, le transhumanisme prêche l’apparition d’un humain augmenté, dont l’équipement physique et intellectuel seraient amélioré grâce aux innovations technologiques. Faut-il donc être à tout prix un être augmenté ? Faut-il craindre d’être diminué ? Il peut sembler dangereux de vouloir fuir à tout prix le handicap, la singularité corporelle et le simple défaut. Peut-on concilier le désir d’être « augmenté » et la volonté de rester soi-même ? Jusqu’où faut-il transformer son corps ? C’est à ces questions que nous réfléchirons, en nous appuyant sur la pensée d’un philosophe contemporain, Vincent BILLARD.

Samedi 14 avril, 15h

Qu’est-ce qu’être quelqu’un de bien ?

On pense souvent qu’être quelqu’un de bien, c’est faire le bien. La vertu se réaliserait dans la bonne action : la B.A serait le B-A-BA de la morale. Mais parfois lorsqu’on veut faire le bien, on se trompe, on ne fait rien, ou on fait du mal. Faut-il donc s’empêcher d’agir, de peur de mal agir ? La question est d’autant plus importante que parfois, en voulant faire le bien, on infantilise autrui en cherchant à répondre à sa place à ses besoins. Faut-il donc cesser de vouloir aider les autres ? Vaut-il mieux, parfois, ne rien faire ? Pour réfléchir à ces préoccupations, nous serons guidés par la pensée de Ruwen OGIEN, philosophe franco-allemand récemment disparu.

Samedi 19 mai, « spécial 50 ans de mai 68 »

Y a-t-il un monde fou ?

Il nous arrive tous, parfois, de vivre des moments où l’on prend une distance avec le monde, et où l’on se dit que c’est une maison de fou. Construit autour de conventions, de normes, de enjeux de pouvoir incensés, la société serait injuste, et tendrait à exclure une partie de ses membres. Le monde est-il fou ? Ou plutôt, le monde – en imposant violemment ses normes et ses interdits – fabrique-t-il la folie ? C’est à ces questions brûlantes qu’a tenté de répondre Michel FOUCAULT, dans ses analyses critiques qui marquèrent les acteurs de mai 68.

Samedi 9 juin, 15h

« L’homme est-il un électron libre ? »

Il peut sembler évidemment qu’un être humain déploie son existence d’une façon plus subtile qu’un ridicule électron. Et pourtant, d’aucuns estiment que, tout comme l’infime particule, nous sommes soumis aux lois éternelles de l’attraction et la répulsion. Nous serions ballotés entre ce qui nous plaît et ce qui nous dégoûte, entre ceux qui nous plaisent et ceux qui nous déplaisent. Comment donc conquérir une liberté dans ce dispersement ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre le célèbre philosophe Emmanuel KANT, avec sa philosophie morale, que nous explorerons tout au long de notre discussion philosophique.

 

Au plaisir de nous retrouver à la Maison de la philo,

Salutations philosophiques

 

La liberté selon des élèves de CE1 de l’école Cachin

Comme tous les jeudi matins, une classe de CE1 de l’école Cachin se rend à la Maison de la Philo pour philosopher. Jeudi dernier les enfants dialoguent sur le thème de la liberté :

C’est quoi la liberté ?

  • « La liberté c’est respirer. »
  • « La liberté c’est quand on est dans la cour, quand on est tranquille et qu’on peut faire tout ce qu’on veut ! »
  • « Pour moi la liberté c’est les plantes, c’est la nature. Et puis la liberté c’est la naissance : quand on sort du ventre de notre maman on est libéré. »
  • « Je suis d’accord avec lui : tout le monde doit être libre, même les voleurs, parce qu’au fond tout le monde est gentil, et tout le monde a le droit d’être libre. »

Est-ce que les lois et les interdictions nous empêchent complètement, est-ce qu’on est quand même libre ?

  • « On est quand même libre, il reste un petit peu de liberté. »
  • « Oui mais il ne faut pas déranger les autres avec notre liberté. »

Si on revenait dans un monde où il n’y aurait plus de loi, plus de règles : qu’est-ce qui se passerait ?

  • « On mange les personnes qui veulent tuer tous les animaux. »
  • « On tue les personnes qui veulent couper tous les arbres. »
  • « Ou alors on met des écouteurs sur les oreilles de la personne avec la phrase en boucle : tu ne dois pas couper les arbres. »
  • « C’est chacun pour soi. »

Vous êtes d’accord avec Hobbes : l’homme est un loup pour l’homme ?

  • « Je suis d’accord avec Hobbes parce que sans les lois, on va casser la vie de tout le monde. »
  • « Il y aurait la guerre, et la guerre ça fait du feu et le feu ça pollue. Donc c’est pas bien la guerre parce que ça pollue. »

 

Belle journée à vous !

La Maison de la Philo

 

Compte-rendu du Café-Philo « Faut-il faire de sa vie une aventure ? »

Voici les idées importantes (il en manque sûrement) que nous avons abordé cet après-midi, grâce à nos réflexions collectives et grâce à la pensée de Vladimir Jankélévitch. Ce fut une belle aventure intellectuelle 🙂

CaféPhiloL’aventureJankélévitchJanvier20186_jankelevitch

Au moins 4h pour découvrir la beauté intérieure d’une personne !

Noah et Maelys, 5 et 7 ans nous ont préparé des bons petits gâteaux pour un goûter surprise ! Après avoir découvert la Maison de la Philo il y a deux semaines, ils étaient rentrés de leur semaine de vacances un jour plus tôt exprès pour venir à la Maison de la Philo… Wahou merci les enfants !!

Et voici l’une de leurs belles idées du jour, qu’ils ont exprimé lors de notre discussion sur le Beau :

« La beauté extérieure, on peut la découvrir en 10-12 minutes. La beauté intérieure, ça prend beaucoup de temps. Pour visiter la beauté intérieure d’une personne, il faut rester auprès d’elle au moins de 14H à 18H ! »

Goûter impro avec gâteaux 06 janvier 2018

 

 

À bientôt à la Maison de la Philo !

Quelques paroles d’enfants pour commencer l’année !

En cette rentrée 2018, les enfants reprennent la philosophie avec quelques paroles ravissantes que nous avons le plaisir de partager avec vous. À la Maison de la Philo, Mariam, 14 ans, s’insurge devant la destruction des forêts car les arbres sont les abris des animaux et :

  • « Parce qu’un arbre c’est l’aéroport des oiseaux ! »

Mais le petit bijou de la semaine est signé Léandre, en CE2 à l’école Langevin, pour sa définition de la philosophie dès le premier atelier périscolaire :

  • « La Philosophie c’est l’art de la vie résumée en une seule question, et avec des milliers de réponses. »

 

La Maison de la Philo vous souhaite ses meilleures vœux pour cette nouvelle année !

L’année 2018 s’annonce sous les meilleurs auspices pour la philosophie…

 

La « joie » selon les enfants de l’école Cachin

Voici quelques pépites de l’atelier de philosophie avec les enfants de l’école Cachin, dans le cadre du dispositif « Classes Idées », à la Maison de la Philo sur le thème de la joie :

« Une fois on a fait un concours du plus sage, et il y a quelqu’un qui a gagné. Et là j’étais fier de lui, et j’étais content pour lui ».

« La joie ça monte et ça descend. Quand on est très heureux ça monte, et quand on est moins content ça descend. »

« La joie ça nous fait un géant bonheur, tellement que ça chauffe ! »

« C’est les chansons et les sucreries ! »

 

Régalez-vous !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑